">

sagesse

 

25 septembre 2010

Changement de lieu

ni un au revoir, ni un adieu (encore que cela sent la désolation et la poussière ici)

mais une nouvelle adresse --> ici

et

14:34 Publié dans Livre de sagesse | Lien permanent | Commentaires (2)

15 novembre 2009

parce que Patriarch le vaut bien !

C'est très juste, Patriarch, je n'ai pas parlé de ma Louloute autrement surnommé Wiiizzz depuis trop longtemps.

C'est une petite fille hyperactive et souriante qui va bientôt fêter ses un an ! Si, si, déjà. Elle marche, elle touche à tout, elle dit "papa", "à boire" et "mamn" (dans l'ordre). Elle dit "beau!!!" en s'extasiant et en faisant une caresse à ses parents quand elle se fait gronder: ela tout compris !

Alors voilà quelques photos, sans doute les dernières d'elle sur ce blog car on ne peut pas en contrôler l'accès, ni sécuriser les photos...

Louise6 042.jpg
Louise6 130.jpg
Louise6 589.jpg

 Louise6 249.jpgLouise6 609.jpg

Louise6 640.jpg

19:08 | Lien permanent | Commentaires (15)

09 novembre 2009

Comment j'ai explosé mon carnet d'adresses !

Enfin, sur facebook hein !!

Faut vous dire déjà que Facebook a permis de retrouver la convivialité perdue par notre chère plateforme 20six, il y a bien des années. Non, je n'exagère pas.

Faut vous dire alors, qu'en retrouvant les blogueurs, ainsi que les copains de la vie réelle, et certains neveux de TC qui en compte pas mal, j'avais un joli carnet d'adresses dépassant les 100 "amis", parce que sur facebook, ce sont des amis, si si.

Faut vous dire, enfin, que j'en ai profité, via un blogueur aux idées politiques proches des miennes, pour contacter les personnes nécessaires pour me rendre utile dans ma région... ce qui m'a liée à quelques politiques aux carnets remplis... ils en ont des amis, je ne vous dis pas...

Très vite, j'ai allégremment dépassé les 200 amis... dans les limites de ce que j'appelerais encore les connaissances "utiles".

Ensuite, eh bien, nous étions en mai, et chemin faisant avec ce parti politique, j'approche doucettement les 275/300 amis, je jongle un peu avec ce nombre, ajoute quelques proches qui s'inscrivent, rejoint de la famille et des amis étrangers.

Tous les jours, Facebook me propose de nouveaux amis totalement inconnus, avec lesquels j'ai plus de 50 connaissances communes. Tous les jours, un inconnu me demande si je veux être son amie. Ce rituel dure quelques temps, où chaque jour je souris devant l'inanité de ces demandes et celle de ma propre curiosité, puisque je vais voir quels amis j'ai en commun avec ces personnes, et regarde leur profil.

Le pari arrive vite. Voilà juin, les 30 amis sont dépassés, et je me jure qu'en moins de 4 mois, je dépasse les 1000, sans jamais inviter un seul "ami" avec qui j'ai moins de 50 connaissances communes. Pourquoi 50 ? Parce que je me suis aperçue que si je ne souhaitais pas inviter ceux proposés par Facebook mais que j'allais sur la page "afficher tout", sur laquelle je refusais alors tous les autres amis potentiels à moins de 10 ou 15 connaissances communes, alors Facebook m'en proposait d'autres, avec qui mes affinités électives montaient à plus de 50 à 100 mutuelles rencontres virtuelles. Lesquels, si nombreuses, multiplie de façon exponentielle mes "chances" de trouver plein plein plein d'autres amis.

Combien de temps ? Trois mois à peine...

Le record ? Une personne avec qui j'avais 803 connaissances communes. Autant dire que je vérifie régulièrement pour être certaine qu'elle ne joue pas le même jeu que moi...

Le jour où j'ai dit stop ? Eh bien, pas à 1000, j'avais pris goût à l'affaire ! Mais quelques temps plus tard, en me contentant d'accepter les invitations ou de demander un "ajout" à ceux avec qui je partageais cette fois plus de 150 connaissances...

Pourquoi je me suis fait peur ? Parce qu'en commençant avec un parti politique disons "du centre" ou orange, Facebook a fini par me proposer les deux extrêmes... et sincèrement, lorsque vous ouvrez votre page le matin, et que vous avez la tête de De Villier qui s'affiche, ou toutes les jeunes nénettes extrême vertes ou rouges, le café passé en travers de la trachée. Chemin faisant, et jusqu'à mes 1267 super nouveaux amis, j'ai "balayé tout l'échiquier politique" (pour reprendre des expressions stéréotypées mais particulièrement compréhnsibles).

J'ai des amis qui pédalent dans les rues de Paris pour le maire tout comme des amis en tongues UMP sur les plages de l'Atlantique, j'ai pour ami des anciens de gauches réfugiés à droite, et des de droite en train de virer à gauche... j'ai chatouillé les extrêmes et eu des hauts-le-coeur en ouvrant cette fameuse page où ils sont cachés.

Mais j'ai eu aussi pour ami Charles Maurice de Talleyrand-Périgord et Tata Suzanne, Derek Sheperd et denver le dinosaure.

Georges Sand, Georges Danton et Georges Clooney. Enfin des fakes pour ceux qui auraient un doute...

Trois William Sheller et quatre Docteur House. Mais seulement deux "bisous".

"Je déteste les moustiques" est mon ami. Romain Gary aussi.

 Les Dragibus, et le Côte d'or.

Sun Tzu et "la Tektonic c'est fini"

Frédéric Chopin et "il s'appelle Just Leblanc"

Cela valait le coup, non ?

Le pire ? Les éliminer désormais car cela ne se fait qu'un par un, en triant entre les vrais amis, les bonnes connaissances, et les relations politiques nécessaires. Donc en ouvrant chaque page, et en allant vérifier chaque statut et chaque page info parfois depuis des mois.

Je suis montée très vite, impavide et placide ; la descente est hélas douloureuse et lénifiante.

20:01 Publié dans Livre de sagesse | Lien permanent | Commentaires (17)